Parution du Cahier Louis-Lumière no. 11

04/06/2018

A travers la lumière, le cadre, l’optique, la couleur, les histoires du regard ont depuis toujours et par définition été intégrées aux enseignements de l’École nationale supérieure Louis-Lumière. Si bien que tous, artistes et artisans, praticiens et expérimentateurs, scientifiques, théoriciens et critiques s’accordent à reconnaître qu’il n’y a pas d’image sans pensée de l’image.

C’est pour accompagner cette idée qu’a été fondé il y a une quinzaine d’années le Cahier Louis-Lumière. Moins vitrine de l’École qu’outil de travail de ses chercheurs, avec pour vocation de réfléchir aux modes de production et de réception des images et des sons, cette revue a reflété en temps réel les évolutions décisives qui ont marqué nos professions, nos technologies, nos cadres d’analyse et nos paradigmes théoriques.

Les chercheurs qui travaillent dans une école fondée il y a près de cent ans sont bien les mieux placés pour « articuler le nouveau monde technique à l’ancien », selon une belle formule de Jean-Louis Comolli que nous faisons nôtre...

C’est pourquoi nous avons voulu faire le point sur les Visual Cultural Studies, disciplines peu connues des chercheurs français, issues des Cultural Studies et qui, passant par-dessus bord les approches esthétiques au profit d’une recherche d’interprétation socioculturelle, visent à une connaissance du cinéma comme objet culturel.

A l’heure où les écrans peuvent et doivent être touchés, où les images s’évanouissent dès leur diffusion et ne s’inscrivent plus dans aucune structure mémorielle, à l’heure où Telegram et autres applications de contrebande leur retirent leur capacité à devenir archives, comment et pourquoi ne pas miser sur les Visual Cultural Studies pour y retrouver notre chemin ?

En savoir plus

 

FrançaisEnglish
Documentation cont@ct

Events

Location

UNIVERSITE PARIS LUMIERES

140, rue du Chevaleret
75013 Paris

Phone : 01 79 35 07 56