GED Contact

Politique numérique

Enjeu majeur en termes d’organisation et d’innovation pédagogique, le numérique est l’un des domaines où la coordination et la mutualisation de projets de développement logiciels et d’infrastructures doivent être à la hauteur des attentes de tous les publics. Aussi, la politique numérique de l’Université Paris Lumières s’organise autour de trois priorités : développer le numérique au service des usagers, rapprocher les systèmes d’information des établissements et développer le numérique pour la recherche.

Le numérique au service des usagers

L’Université Paris Lumières dispose de nombreux atouts, dont l’IDEFI CréaTIC, porté par l’Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis et associant notamment l’Université Paris Nanterre. Dotée de 5,2 M€, cette IDEFI renforce la dynamique numérique de l’UPL, qui a vocation à favoriser, valoriser, et coordonner la production des ressources numériques (tels que des cours en ligne type MOOCs) des équipes pédagogiques des deux établissements. Les membres fondateurs  de l’UPL ont produit 8 MOOCS depuis 2014, en collaboration pour certains avec des membres associés de l’UPL (Centre Pompidou, INA, Archives nationales, BNF, Musée d’archéologie nationale). Cette dynamique a permis de développer l’école du Centre Pompidou.

L’UPL déploie des dispositifs d’incitation à l’innovation pédagogique numérique, comme l’AMI Formats pédagogiques innovants avec le numérique mis en place en 2018 ou des journées de partage et d’échange, en relation avec les structures d’innovation pédagogique dans les universités (CréaTiC, BAPN, COMETE, Labo@ID).

L’Université Paris Lumières entend favoriser l’insertion professionnelle par la création de dispositifs numériques adaptés.

Disposant d’importantes richesses documentaires et culturelles, notamment grâce à la contribution de ses membres associés, l’UPL envisage de faciliter l’accès des étudiants à ces ressources par le moyen d’outils numériques.

Optimiser la gestion des établissements en s’appuyant sur de nouveaux outils numériques

Essentielle à une gestion maîtrisée des établissements, cette opération s’appuiera sur l’étude des processus d’inscription, la dématérialisation de procédures et la mutualisation de dispositifs d’enquêtes étudiantes. Cette dernière mesure conduira à la création d’un Observatoire de la Vie Etudiante commun aux deux universités.

Développer le numérique pour la recherche

La communauté scientifique bénéficiera de nouveaux outils numériques qui permettront de structurer et valoriser les travaux universitaires.

En plus d’un rapprochement entre les services de documentation, la visibilité de la production scientifique pourra être améliorée par la mise en place d’un logiciel commun de référencement des travaux universitaires. La mise à disposition d’un espace collaboratif permettra également aux chercheurs de partager des idées, des projets, des documents.